Stolen moments: a transformational journey

I stop moving and let my eyes find movement around me.  We have been giving time to connect with nature and that’s the best way I have to do so. Ants. I catch the motion of ants all around. Clearly, I see the highway they roam to bring back whatever they collect to the nest . I…

En route for the Sustainable Living Tour

Saturday September 30th, 9:30pm, Los Angeles. I’m hesitating in putting my first words down. For the first time in 9 years and after countless posts and multiple travel adventures, I have decided to part from my mother tongue and share the stories and impressions of this Californian trip in English. It’s a tough decision and…

La vie loin des commodités modernes

On prend tellement de choses pour acquis dans nos existences modernes. L’eau courante, l’électricité, le chauffage, l’entreposage de la nourriture, les toilettes à chasse d’eau, l’école pour les enfants, le boulot pour papa et maman et la liste s’étire. Pour Sylvia, Berwyn et leurs filles, rien de tout cela ne va de soi. Sur la…

Uncle Berwyn et le sirop de bouleau

Si la première semaine de mon aventure au Yukon fût sur la route à couvrir 1500 km de paysages grandioses, la semaine qui suivit fût entièrement sédentaire et mit à l’épreuve mes habiletés de femme des bois, de fermière et d’employée de la construction! Laissez-moi vous dire qu’il est facile de se sentir inapte lorsqu’on…

Plus grand que nature

Ainsi en va du slogan du Yukon. Croyez-moi, on ne saurait mieux dire! Je n’en suis pas à mes premiers paysages, mais je suis sans mot devant les vastes étendues que je retrouve ici. De très anciens glaciers ont creusées d’énormes vallées bordées de montagnes aux pentes douces et arrondies. Ces montagnes côtoient par moment…

Ce n’est qu’un début!

29 août, 7:05am. Aéroport de Victoria.  Un aéroport peut vous laisser avec une variété de sentiments. La dernière fois que j’y ai voyagé, je revenais de deux mois en Asie du Sud-Ouest et j’en avais plus que marre. Les aéroports visités en fin de parcours me faisaient l’effet d’une suite sans fin de lieux aseptiques…