Faire des vagues ou l’effet d’entraînement

J’ai laissé le temps s’étirer entre ma dernière publication et celle-ci. J’y ai souvent pensé, mais voyez-vous, j’ai laissé la peur prendre le dessus. C’est qu’il y a tellement de vérités qui me touchent droit au cœur et que je souhaite partager avec l’espoir qu’elles puissent résonner autant pour vous que pour moi. Pourtant, la peur m’habite. La peur de ne pas parvenir à transmettre ma vision et ma passion. Peur de ne pas être à la hauteur du défi. Le défi que je me pose, le défi de notre époque: reconnaître que chacune de nos actions a des conséquences sur le monde dans lequel on vit.

En fait, j’oublie trop souvent la réelle portée de ce message. J’oublie que mon impact ne s’arrête pas à opter pour un style de vie responsable et des choix de consommation sains. Chacune de mes décisions laisse une empreinte, positive ou négative, qui se répercute partout autour. Je peux continuer de choisir la peur de ne pas être à la hauteur et me laisser accabler par le poids de tout ce qui ne tourne pas rond. Je peux cultiver ce sentiment de désespoir et d’apathie. Le laisser gagner du terrain et se répandre aussi sûrement que le virus du rhume en plein hiver, laissant dans son sillon une société malade et affaiblie. Il ne faut malheureusement pas chercher bien loin pour voir comment la négativité s’immisce dans nos sociétés actuelles.

Heureusement, je peux choisir de faire les choses autrement. Je peux choisir d’aller vers le positif, consciemment et constamment, une bonne action à la fois et de voir ce qui en résulte. Voir comment ce choix impacte mon bien-être et comment il influence les gens autour de moi. Si une personne à sous les yeux un exemple positif, si elle voit qu’il est possible de vivre selon sa vraie nature, d’être en harmonie avec soi-même tout en respectant l’ensemble de la Création, elle voudra reproduire cet exemple et se laisser habiter par cette vibration positive.  Plus il y a d’individus vibrant au même diapason, plus il y aura de gens pour vouloir rejoindre la fanfare. C’est ainsi que seront créées des sociétés où les individus se sentiront au volant de leur propre vie et auront envie d’investir dans le bien-être collectif et le développement durable.

Écrire cet article peut sembler peu et futile considérant l’ampleur du défi dont je me fais l’avocate, mais s’il inspire un seul d’entre vous qui en inspire un autre, qui en inspire deux de plus et encore d’autres, alors j’aurai fait beaucoup mieux qu’en choisissant de ne rien faire. Je choisis finalement de prendre le risque. Le risque de laisser l’énergie positive se propager comme une vague sur l’eau. Qui sait, avec votre aide, cette vague prendra peut-être l’ampleur d’un tsunami d’impacts positifs!

dsc06505-01dsc05316-01dsc07451-01

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s