Bambi dans le chagrin

le

J’allais m’asseoir dans le hamac pour purger la déception et l’incompréhension qui m’habitent. C’est qu’on m’a finalement laissé savoir que la job de limousines, ça ne marcherait pas. Je me suis dirigée vers le jardin l’âme en peine pour avoir la surprise d’y découvrir une femelle cerf. Puis un bébé cerf tout tacheté est apparu dans mon champ de vision et enfin un autre! Deux créatures minuscules et absolument adorables! Ma peine à pris le bord pour un instant, remplacé par un sentiment de pure joie à la vue de ces tout jeunes cerfs sautillant de gauche et de droite, comme propulsés par des ressorts magiques. J’ai ri comme une petite fille et j’aurais tapé des mains si elles n’avaient été prises par ma tablette. Maman Cerf, n’ayant pas trop envie de partager le jardin avec moi, à finalement décidé d’aller voir ailleurs si l’herbe y était plus verte. Mais les deux petits n’avaient pas les pattes assez longues pour sauter par-dessus la porte du jardin comme maman venait de le faire. J’ai mis fin au supplice tout en m’assurant de ne pas m’interposer entre la mère et eux, et voilà qu’ils prenaient le large par la porte désormais ouverte.  Au revoir et bonne chance!

Qu’est-ce que ces cerfs voulaient me dire? Qu’il y a de la beauté même quand les choses ne tournent pas rond? Qu’il ne faut pas s’en faire et que c’est peut-être mieux ainsi? Qu’au moins désormais, je suis fixée et peux aller de l’avant au lieu d’attendre après un employeur qui ne me donne pas d’heures?

C’est difficile parce que pendant ces trois semaines, j’ai délaissé la recherche d’emploi et que pendant ce temps, ma situation financière ne s’est pas améliorée. Difficile parce que je suis motivée à voir ma vie remplie de positif et que je me frappe à un contretemps dont j’aurais pu me passer. Difficile parce que je veux bien croire qu’on apprend de chaque situation et que les choses arrivent pour une raison, mais sur le moment, ce n’est pas facile d’avoir le recul suffisant pour comprendre où s’en vont les choses. Difficile aussi parce que je dois encore une fois réajuster le tir. Trouver une balance entre mes aspirations et mon besoin d’argent. Continuer de croire en moi et rester forte même si je n’ai pas une image très claire sur la vue d’ensemble.

Mais bon, tant que les bébés Bambi continuent de gambader, tout espoir reste vivant! Il y a du beau et du bon pâturage à quelque part pour moi aussi!

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s