Rêve d’un hiver blanc

Lorsque j’ai ouvert la porte de ma chambre ce matin et que la fenêtre du salon m’a révélé de petits flocons bien lourds essayant de laisser une empreinte sur le vert gazon de la côte ouest, j’ai eu la même réaction qu’à 5 ans, 8 ans, 16 ans ou 24 ans! Un éclair de joie a éclairé mon visage, m’a fait taper des mains et me précipiter vers la fenêtre (non sans toutefois me dire que ma coloc allait peut-être me trouver un peu débile…)! Je n’y peux rien, la neige, c’est magique!

La visite de l’hiver fût toutefois bien brève. En fait, si j’étais sortie de mon aire d’hibernation cinq minutes plus tard, j’aurais tout bonnement raté son apparition. Qu’à cela ne tienne, je savais où le retrouver : Whistler!

Je ne m’étais pas trompée. Alors que je garais la voiture, une neige parfaite tombait légèrement du ciel. Une neige comme dans les boules de verre qu’on achète dans les boutiques souvenirs. Skis aux pieds, j’ai salué les sentiers enneigés. Une pensée m’est venue pour tout ceux qui n’aiment pas la neige. Je me suis dit qu’il fallait vraiment avoir perdu tout sens de l’émerveillement pour se refuser à aimer un tel spectacle.

Et me voilà de retour à la maison, rideau fermé sur une nuit pluvieuse.  Assise devant le foyer, je m’efforce de faire perdurer la magie d’un pays blanc comme neige.

image

image

image

image

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s