S’accomplir

le

J’ai toujours cherché à m’accomplir, à me réaliser pleinement. J’y voyais davantage une finalité, comme dans son synonyme, achèvement. Un résultat concret au bout d’un parcours. Larousse m’annonce qu’accomplir est un verbe transitif. Comme dans transition, état intermédiaire ou passage.

Ainsi donc, alors que l’automne s’étire indéfiniment sur la côte ouest (comme un état intermédiaire ou une transition qui n’en finirait plus de ne pas finir!), je découvre le sens de  s’accomplir.

En septembre, j’ai recommencé mon défi d’une photo par jour avec beaucoup plus d’assiduité (j’en suis au jour 87, pas un de manqué!), j’ai revampé mon blog et l’ai inscrit dans une compétition dans le but d’attirer davantage de lecteurs (si vous lisez ces lignes et que vous ne me connaissez ni d’Eve ni d’Adam, c’est que j’aurai au moins un peu réussi). En octobre, j’ai bûché sur la création d’un calendrier qui met mes photos en valeur. En novembre, j’ai préparé deux oeuvres que je présente dans une exposition de groupe à Whistler, je me suis inscrite comme vendeuse dans 4 marchés de Noël, j’ai préparé des items pour lesdits marchés, j’ai mis sur pied un site web,  j’ai designé un logo, une carte d’affaire et trouvé un nom pour me représenter (en fait, c’est le nom qui m’a trouvé. Il m’a graphiquement sauté au visage alors que je jonglais avec la conception de ma carte d’affaire).

business card A to Z

 

En décembre et janvier, je vendrai auxdites foires, je choisirai un site en ligne pour vendre mes photos, je consacrerai davantage de temps à mes crayons, pinceaux et pots de colle, j’envisagerai un cours en ligne de design d’évènements, je préparerai un déménagement prochain à Victoria, avec tout ce que ça comporte. C’est sans compter un déménagement temporaire d’un mois à Vancouver où je servirai de housesitter pour la maison d’un ami rencontré en Thaïlande il y a de cela bientôt deux ans (parce que je me dis que la vie est plus riche si on accepte les opportunités qui s’offrent à soi).

Bref.

Je n’ai toujours rien accompli. Pas avec un grand A, en tout cas. Pas comme dans achèvement.

Pourtant, même sans le grand A, je m’accomplis ici et maintenant.  Je n’ai toujours vendu aucune de mes images, mon site web n’est visité par personne, mais un sentiment nouveau m’habite. Je gagne en confiance et en paix intérieur. Je découvre ce que je peux faire, ce dont je suis capable. Je découvre qu’il n’y a rien comme le mouvement pour engendrer le mouvement. Je transite. Je suis de passage. Dans un état intermédiaire. Entre celle que j’étais avant et celle que je deviens. Je m’accomplis avec un petit a qui vaut bien tous les grands A!

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s