La suite des événements

Ainsi donc, j’avais trouvé la petite annonce d’emploi parfaite. Une offre d’emploi qui ME résumait, Moi!! Mes études, intérêts, talents, expériences, aspirations. Une annonce qui a causé la dilatation de mes pupilles et fait tomber ma mâchoire de surprise et d’excitation. Mon coeur s’est emballé même si j’ai voulu l’en empêcher et j’ai répondu à l’offre parfaite avec le curriculum parfait.

4 cats-page-001

4 cats-page-002

J’appréhendais l’anguille sous roche, mais je me devais d’y mettre tout mon coeur malgré mes doutes. Ça a porté fruit puisqu’on m’a immédiatement contacté pour une entrevue!

La rencontre a davantage ressemblé à une enquête de ma part pour soutirer des précisions sur le poste affiché.  Je suis ressortie avec l’impression qu’on embauchait un commis au plancher avec possibilité de devenir instructeur d’art et de travailler sur des projets de marketing apparemment créatifs, mais non spécifiés.

Je suis peut-être snob, mais j’ai de l’expérience (…pas en tant que snob… comme instructeur d’art…) et l’idée de travailler sur le plancher à nettoyer, vendre et répondre au téléphone pendant des mois avant d’être promue au rang d’instructeur de projets créés par un siège social ne m’intéresse pas particulièrement. Je ne m’étirerai pas sur le sujet parce que mon enquête n’a pas été concluante, le sujet étant très coriace et résistant à mon interrogatoire serré. Je ne sais pas réellement quelles sont mes chances d’obtenir ce boulot et j’en suis venue à la conclusion que ce n’était probablement pas ce que je recherchais.

Au-delà de l’emploi lui-même, l’offre m’a fait réfléchir en me montrant la direction de ce qui m’intéresse. Je me suis rendue compte que j’avais des intérêts créatifs très variés, mais aussi que j’avais les talents pour accompagner le tout. Oui Mossieu, j’ai du talent! J’AI DU TALENT. C’est une phrase qu’on a envie d’écrire en caractères gras. Pour être sûr qu’elle s’imprègne bien à l’intérieur des cellules grises.  J’ai du talent et un regard unique qui n’appartient qu’à moi. J’ai des idées et le potentiel de les voir évoluer et prendre forme. Je veux que mon quotidien m’inspire et me nourrisse. Littéralement. J’envisage une source de revenu qui s’intègre à un style de vie qui me correspond. Plus qu’un emploi ou une carrière. Un art de vivre. Ce n’est pas qu’un rêve inatteignable, possible seulement pour les autres, plus talentueux que moi. Ça m’est aussi accessible.

Alors voilà. C’est ce que m’a confirmé mon séjour sur l’île de Vancouver. Est-ce que j’y déménagerai prochainement? Il y a des chances. J’aime Victoria et je m’y vois. Mais en ce moment, j’ai envie de mettre mon énergie ailleurs que sur un déménagement et une recherche d’emploi. Ça pourrait changer bien vite si le boulot me tue à petit feu, même à 4 jours semaine. Est-ce que j’ai la trouille? Ouais, bien sûr.  Être à la hauteur de soi-même est la chose la plus difficile qui soit et c’est un parcours plus qu’une destination, n’est-ce pas?!

D’ici là, soyez présent! J’ai envie que de grandes petites choses se produisent et que vous soyez là pour les voir prendre forme!

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s