Qui peut prétendre sourire pour de vrai?

le

Il y a quelques jours de cela, faisant mon petit bonhomme de chemin vers la bibliothèque, j’ai croisé un inconnu qui m’a souri. D’un vrai de vrai sourire. Un sourire qui a freiné le fil de mes pensées futiles pour me projeter tout droit dans le moment présent. Un sourire sincère et rempli d’une énergie contagieuse. Bon, peut-être aussi qu’il s’agissait d’un jeune homme et que je me suis sentie légèrement flattée…mais ne nous éloignons pas du sujet!

Sourire à quelqu’un qu’on ne connaît ni d’Ève, ni d’Adam est un acte commun qu’on fait à tous les jours. Ça ne coûte rien et l’effort est minime. Seulement, on le fait souvent sans y être attentif. On sourit avec sa bouche sans pour autant sourire des yeux. On imprime un rictus sur son visage, on élève le coin des lèvres dans un signe de reconnaissance qui se prétend sympathique. Trop souvent, ce n’est qu’un geste automatique, vide d’intention réelle.

Je suis donc sortie de chez moi en me donnant le défi de sourire pour de vrai à au moins 5 personnes. J’appelle ça un défi parce que oui, je suis coupable d’être une de ces personnes qui sourit souvent pour de faux. Qui sourit sans se laisser distraire, occupée à penser des pensées préoccupantes. Je dis défi parce que dans un monde aussi égocentrique que celui dans lequel nous vivons, offrir un sourire sincère à un inconnu est un acte de pure générosité. C‘est s’ouvrir sur le monde et embrasser le présent. Sortir de sa bulle et se rendre disponible. Accepter de faire partie d’un tout.

Armée d’un regard bienveillant et d’un sourire prêt à jaillir, je suis descendue dans la rue pour accomplir mon défi. Je ne fus pas surprise de constater à quel point les gens font abstraction des autres humains qui gravitent à proximité, mais cela m’a un peu contrariée. Essayez donc d’offrir vos sourires à des gens qui ne vous regardent surtout pas! C’est comme une flèche qui prend son envol sans jamais atteindre sa cible. De l’énergie qui se perd dans le néant.

Mais si je me trompais et que l’énergie n’était pas perdue? Qu’elle enrichissait l’univers d’un peu plus de bonté et d’amour qui sauront bien trouver un nid douillet où se poser? J’aime bien cette idée.

Je n’ai toutefois pas réussi à accomplir mon défi. J’ai trouvé difficile de sourire pour de vrai à des gens qui ne me regardaient pas. Ainsi donc, plusieurs sourires sont morts sur le coin de mes lèvres sans jamais avoir la chance d’éclore. J’ai souri aux quelques personnes qui, par inadvertance, ont croisé mon regard. Je n’y ai peut-être pas mis autant de chaleur que je l’aurais voulu, mais l’intention était là et la bienveillance réelle. Ma cueillette s’est résumée à trois sourires vagues et hésitants et un seul sourire sincère.

Alors bien sûr, je vous mets au défi à votre tour. Aussi simple et banal que cela puisse être, je suis sûre que très peu d’entre vous essaieront. Parce que s’ouvrir sur le monde et embrasser le présent demandent un effort réel. En même temps, j’ai l’impression de déjà savoir qui sont ceux qui sauteront à pied joint dans ce défi ou encore ceux pour qui il ne s’agit que de monnaie courante.

Mais allez-y, surprenez-moi et laissez-moi savoir comment ce sera déroulé votre cueillette!

Pour ma part, à ma prochaine tentative, j’imprimerai un sourire sincère sur mon visage et ne m’en départirai plus. On verra s’il sait attirer les regards fuyants et inonder les visages d’une énergie aussi contagieuse que celle dont j’ai moi-même été submergée par mon bienfaiteur inconnu!

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s