Les non lâcheux seront récompensés

le

Mon amie Magda m’a prêté un guide sur les sites de camping gratuit au BC (bon, vous vous habituerez à ce diminutif pour Colombie-Britannique. Oui je sais, c’est anglais) et j’avais en tête un site près de Namarata; Chute Lake. Alors hier, après avoir quitté Kelowna, traversé Peachland, lèche-vitriner à Summerland (et dépenser sur de bien jolies boucles d’oreilles fait par un artisan local!), j’ai pris la route à la brunante, ce qui je vous l’accorde, n’est pas l’idéal quand on s’enfonce dans des routes de foresterie…

Le guide est un peu daté. 2006. Ce qui fait que la vieille ligne de chemin de fer qui à cette époque pouvait être conduite est maintenant seulement cyclable.
Bon….

Heureusement, j’avais vu un signe sur la route principal pour Chute Lake. Le problème c’est que le doute sur la validité de mon guide s’était désormais installé dans mon cerveau. Alors quand je suis arrivée à l’intersection qui donnait sur Okanagan Mountain Provincial Park à la gauche et Chute Lake Resort à la droite, j’ai choisi le parc provincial.
Erreur…

Tsé, les petites routes de foresterie, ben c’est plein de bosses! Pas l’idéal en auto (versus un camion) mais ça se fait. Mais la noirceur s’était installée et la tite route, ben elle était tite-tite pis avec plein de trous pis de roches. À un moment donné, quand les trous ont été trop gros, les roches trop grosses et la route trop étroite, je me suis dit que ce n’était ni l’endroit, ni le moment de signer la mort de ma Vibe (ma voiture…une Pontiac Vibe…). Me voilà donc à reculons dans le noir sur la route archi étroite, espérant arriver à un point assez large pour effectuer un virage en dix points (et ne pas rester prises comme Austin Powers dans la voiturette de golf…). J’y suis arrivée en 6 points, yé! J’ai repris la marche avant et regagnez  (leeeeenteeeement!) l’intersection.
Chute Lake Resort alors?

La route était un peu plus décente, mais j’ai tout de même eu envie d’abandonner et de faire demi-tour, de retourner en ville à Penticton ou même de m’installer sur le bord de la route pour la nuit. C’est pas comme si quelqu’un allez m’arrêter icitte! Mais vu que je ne suis pas une lâcheuse, j’ai continué.
Oh joie!

Je suis finalement arrivée devant un signe pour le fameux Resort, incluant un camping et j’ai découvert ce charmant bâtiment en bois rond bien éclairé avec un restaurant old school-fin fond des bois absolument génial et j’ai ainsi repris contact avec l’humanité. Youppi!

On m’a indiqué le site de camping gratuit à 1km de là sur l’autre rive du lac. J’ai pris le site restant (il y en a que cinq) , j’ai cuisiné mon repas dans ma valise de char, puis ma soupe et moi, on s’est assise devant le lac.
Précieux.

Le ciel s’offrait comme une pâle aura au-dessus des montagnes noires. Celles-ci se reflétaient faiblement dans l’eau calme du lac. Les étoiles brillaient et remplissaient le ciel au-dessus de ma tête. Moi, je mangeais ma soupe et je souriais. Mes peines étaient grandement récompensées après tout.

image

image

image

image

image

image

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s