Une nuit, une matinée

15 septembre, 21h00, Carnes Creek Campground, à 35km de Revelstoke.

Quand je regarde les montagnes, je me sens si petite. Une brindille prétentieuse dans l’univers. Mais quand je regarde les étoiles comme ce soir, je me sens tout au centre de l’univers, protégée, comme si quelqu’un de bien veillant déposait sur mes épaules une doudou bien chaude. Qu’il ne pouvait rien m’arriver. Ce soir, devant mon feu de camp, devant un lac sublime qui a maintenant disparu dans la noirceur, je suis au milieu de nulle part.  Aucune civilisation audible ou visible, seulement le bruit et la lueur des flammes. Tiens, un moustique m’a trouvé et puis est reparti. Et voilà que j’entends le bruit lointain d’un avion en haute altitude. N’empêche, on dirait que le monde a rapetissé, qu’il forme une bulle autour de moi. Que plus rien n’existe sauf le ciel étoilé et le moment présent. Le moment présent

image

C’est pas signé, mais c’est de moi

16 septembre. Carnes Creek Campground.

image

Tiens, bon matin Revelstoke Lake!!!

image

Et pis bon matin Moi!!!! Beauté matinale!

image

On aura vu matinée plus déplaisante. Quel endroit pour se réveiller!

image

…Et pour savourer son bagel beurre de peanut et banane!

image

Matinée.

image

Soirée.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s