Comme quoi j’ai la tête dure et une bonne étoile

Aujourd’hui, j’ai eu un accident de moto. Il faut croire que les astres étaient en ma faveur parce que ça s’est terminé avec une grosse prune dans le front (enfin, un pamplemousse), un léger mal de tête, un peu de douleur dans le genou et de petites égratignures sur  ceux-ci et sur les coudes.

Je ne saurai trop dire pourquoi c’est arrivé. Une seconde de distraction et voilà. Mais ainsi en est-il pour tout accident. On peut avoir un dossier parfait jusqu’au jour où ça arrive. Shit happens. Un point c’est tout.

Je n’étais pas au volant. J’étais passagère d’une Canadienne que j’ai rencontré à l’auberge et avec qui j’ai visité hier la grotte de Phong Nha. La région ici est réputée pour ses grottes de dimension impressionnante, dont la plus grande grotte à jamais découverte il y a quelques années seulement. Ce n’est pas possible de la visiter, à moins d’avoir 3000$ à dépenser. Je ne m’oppose pas tout à fait à cela, parfois, c’est la seule façon de protéger contre la destruction du tourisme de masse…mais bon, ça saura bien venir.

Dana vit à Saigon, ou Ho Chi Minh City, depuis trois ans et travaille à la rédaction du guide de voyage Moon du Vietnam. Elle est pleine de ressource dont la plus phénoménale, un excellent vietnamien parlé!!! Dana conduit une mobylette à tous les jours dans le trafic de la ville et n’a jamais eu aucun incident.

Bien qu’un un peu de brouillard voilait les montagnes, la route était très belle et j’avais finalement aperçu ce qui semblait être l’entrée de Paradise Cave, destination de la journée. Je pense que c’est là que ça a fouerré. Ça nous a légèrement distraites et lorsqu’on gros bâtiment s’est dressé sur notre gauche, Dana a regardé la pancarte sur celui-ci et commencé à freiner alors qu’elle réalisait que c’était notre destination. Trop tard.

La prochaine chose que j’ai entendue est quelqu’un crié et puis j’ai vu qu’on s’animait sur notre gauche. J’ai entendu Dana crié et j’ai vu que la moto fonçait tout droit dans une barrière qui bloquait l’accès. Je n’ai pas eu le temps d’avoir peur. Au moment où j’ai vu la barrière, j’étais déjà rendue au sol après un dur impact à la tête, malgré ou à cause d’un casque bien sûr trop grand. J’ai touché mon front sans trop comprendre pour découvrir qu’une balle de tennis avait mystérieusement apparue sur mon front. Moins le poil jaunâtre.

À ce moment, une multitude de gens accourt. Dana panique et n’arrête pas de s’excuser, ne pouvant croire à ce qui vient d’arriver, cinq ou six vietnamiens qui travaillent sur les lieux m’enlèvent mon casque, m’aident à me redresser. Je ne me sens pas bien du tout, mais ça ne saigne pas et les égratignures sur les genoux sont mineurs. Le casque de Dana est fendu, mais à part une petite égratignure sur le genou, elle n’a rien. On m’aide à me rendre sur une chaise où dans le temps de le dire, je suis tout en sueur, j’ai la nausée et ma vision est de plus en plus floue.  On met de la glace sur ma tête, du désinfectant et des pansements sur mes coudes et genoux. Dana et je ne sais trop qui m’aident à me rendre dans une chambre, là où je peux m’étendre. Je ne vois rien du tout et j’ai la chienne de faire une commotion. J’ai déjà eu ce plaisir lorsque adolescente.

Mais après peut-être trente minutes à l’horizontal, ma vision se stabilise et la nausée se dissipe. Et tranquillement, ça continue de s’améliorer au point où je peux blaguer malgré l’inconfort.

On prend un taxi pour revenir à l’auberge, la moto étant hors d’option pour moi bien que celle-ci n’est subie aucun dommage. Au départ, on pensait se rendre à l’hôpital, dans le village voisin, à 30km de l’auberge, mais après déjà quasiment deux heures, je me sens mieux et je préfère être entourée d’anglophones tout en sachant que si je dois me rendre à l’hôpital, je pourrai aisément le faire.

Écrasée sur mon divan, les choses ont continué de s’améliorer jusqu’à ce que le mal de tête soit minime et que je m’emmerde. Je suis donc partie faire une marche et tout a très bien été. En fait, c’est plutôt drôle parce que tous les enfants te disent hello et veulent te serrer la main. Même les adultes sourient et disent hello avec plaisir et tu finis par te sentir comme une star!

Bon, j’ai peut-être un peu trop marché. Je suis un peu fatiguée et j’ai un peu plus mal à la tête ce soir, mais je pense que c’est plutôt normal après un tel choc et que je m’en sors plutôt bien considérant l’impact.

Comme quoi j’ai la tête dure et une bonne étoile!

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s