Séjour chez les Black Hmongs

J’ai cru comprendre que certain d’entre vous ont eu peur pour ma vie. Il ne fallait pas s’en faire. Après quelques heures à Sapa, j’ai compris que la technique de vente de Chi devait être enseignée à l’Académie de business des femmes Black Hmongs. Ainsi furent chacune de mes rencontres avec l’une d’entre elles:

-Where you from?
How many people?
How many days here?
What’s your name?
You have brother, sister?
Wanna do shopping for me?

Elles sont généralement hyper charmantes. Et persistantes si elles veulent te vendre de quoi. Chi a le mérite de m’avoir proposé un trek, sans avoir été trop persistante. Ou peut-être qu’elle n’en a pas eu besoin: j’ai dit oui trop vite!

Je pourrais vous raconter le séjour en menus détails, mais je me contenterai de ce qui pour moi est le plus digne d’intérêt.

J’en suis venue à envier la connaissance que ces gens ont. Chi n’est peut-être jamais sortie d’un rayon de 100km de son village, mais elle sait faire tous ses vêtements et ceux de sa famille. Son mari peut gosser une toupie dans le bois en 30 minutes, son fils sait comment couper une patte de cochon aussi bien qu’un boucher. Ils savent cultiver le riz, bâtir une maison, teindre le linge à l’aide de pigment naturel, transformer le chanvre en fil à couture. Ils savent répondre à leurs besoins essentiels d’une façon qui nous échappe totalement dans notre monde riche et « civilisé ».

Avoir des enfants est tellement plus simple ici. Pas besoin de carrosse, sac à couche, siège d’auto, gardienne. Le bébé suit partout où maman (ou papa) va, accroché en bandoulière sur son dos. Cela inclus sur la mobylette, au champ, en ville, au travail. C’est probablement pour ça qu’ils en ont plus que nous. Avoir des enfants s’insèrent dans le cadre courant beaucoup plus aisément et ne demande pas autant de sacrifice. Différentes valeurs, je sais bien, mais quand même, ça fait réfléchir.

Chi a 43 ans, 6 enfants, 2 petits-enfants et un en route ( à 15 ans, la femme de son fils de 16 ans est enceinte de 7 mois). Ses deux plus vieilles sont mariées et habitent hors du village. Il reste à la maison son fils de 16 ans et sa femme, un garçon de 13 ans, un de 4 ans et une fille de 6 ans. Et son mari bien sûr.

Comme c’est l’hiver et qu’il fait froid, le point central de la petite maison de bois au sol en terre battue est le feu. Je ne dis pas foyer, vous allez vous figurer une cheminée et une peau d’ours. Simplement un espace au sol pour le feu, outil de cuisson et caléfaction. La famille s’entasse sur de petits bancs bien courts sur pattes (et qui me tue les genoux) disposés autour des flammes. Sur le feu, toujours un chaudron qui mijote. Au-dessus, des pattes de cochons noircis par la fumée. Quelque chose dans ces instants autour du feu, où chacun vole un peu de chaleur, m’a particulièrement touché. Une famille qui vit de peu, mais qui semble avoir tout ce qui lui faut pour être heureuse et animée.

Autre moment marquant, celui-ci pour mon orgueil, fût la randonnée que l’on fit une fois que Chi m’eût vêtue du costume traditionnel.    Celui-ci est plutôt complexe et chaque femme le porte avec fort peu d’espace pour la variation. Y échappe les souliers et c’est à peu près tout. J’avais peur d’être un peu ridicule à me promener dans les habits Hmongs, de passer pour une « wanna be », mais au contraire, cela fit un effet du tonnerre. Tout le monde qu’on croisait me complimentait et disait comment j’étais jolie et que j’avais l’air d’une femme Hmong. Il fallait voir le sourire dans leurs yeux et une certaine fierté à voir une étrangère revêtir leurs habits. Une vieille dame toute fripée de peut-être 70 ans a pris mes mains dans les siennes avec un merveilleux sourire édenté et tellement d’émotion, ça m’a fait chaud au coeur!

Comme quoi on gagne et s’enrichit à faire confiance à une pure inconnue qui nous apostrophe dans la rue!

image

image

image

image

image

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s