Sapa, une arrivée tout aussi fracassante!

Wow! Le Vietnam ne me laisse définitivement pas le temps de me reposer! À 4h30, après avoir plutôt bien dormi dans ma grosse doudou, je suis éveillée et sortie de mon bus au milieu d’une rue déserte où, avant de m’abandonner, on m’indique de la main la direction du centre-ville ou enfin, centre-village. Bon, en fait, une autre fille est là avec moi et on arpente les rues sombres, dans un brouillard opaque et froid en espérant trouver un endroit où se réchauffer un peu. Vers peut-être 5h30, un petit café local ouvre ses portes et la femme nous reçoit gentiment. Vers 7h45, il fait tout aussi froid et le brouillard est tout aussi épais, mais il fait jour depuis une bonne heure et je me décide à aller trouver un hôtel.

Rapidement, une dame dans son habit traditionnel des Black Hmong m’approche dans un très bon anglais et me demande où je me dirige. Elle propose de m’y reconduire et malheureusement, le réflexe premier est de s’attendre à ce qu’elle demande de l’argent pour ça. En fait, elle voulait surtout utiliser ce temps pour me proposer un trek et séjour dans son village, à 12km d’ici. Sapa est reconnu comme une destination de trekking aux magnifiques paysages. Bon, j’ai compris bien vite que ce n’est pas la saison des beaux paysages. On voit 20 mètres devant et c’est à peu près tout! Mais pour 30$, Chi, c’est son nom, m’offre de passer deux jours et une nuit avec elle ( hey, ho, on s’entend là!) et sa famille dans son village. Elle veut me vêtir de façon traditionnelle, me montrer à faire des trucs d’artisanat et me faire vivre le Nouvel An vietnamien (je pensais que c’était fini cette affaire-là?!) avec une multitude de locaux qui vont célébrer dans son village demain.

Tout cela semble un peu vite, moi qui d’habitude aime me renseigner avant de me lancer dans de tel truc, mais elle est tellement sympathique! Et pour 30$, bah, on ne peut pas trop se tromper. Je ne m’attend à rien de confortable, seulement à une expérience humaine et culturelle qui sera ce qu’elle sera!

Elle a même un carnet (deux en fait) avec des mots de recommandation de personnes qui lui ont fait confiance avant moi.
Puis, elle m’a fait promettre en unissant nos petits doigts que j’y serais demain matin à 8h30! Et puis voilà, il faut savoir faire confiance, aux gens, à la vie, au destin et savoir saisir les opportunités!

Alors demain, je pars avec Chi pour d’autres aventures! Vietnam, tu m’offres définitivement un départ fracassant!

image

image

image

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Perruche dit :

    Oh c’est beau la brume!!! Je suis certaine que ça va le faire, ce trek 🙂

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s