De retour à Belize

Écrit le 15 février

Alors donc! À mon arrivée à Hopkins, j’ai pas trop trippé. Le guide de voyage parlait de belles plages et la plage longe peut-être toute la côte, mais elle est très mince et pas très propre. Des déchets un peu partout et même un ou deux squelettes de réfrigérateur… Là où ça a commencé à me plaire un peu plus, c’est quand j’étais à prendre des photos sur la plage en attendant mon repas et que 3 enfants qui jouaient tout près m’ont demandé de les prendre en photo. Je me suis bien sûre exécutée avec grand plaisir. Et puis quand on prend la peine d’épouser le rythme nonchalant de l’endroit, c’est plutôt plaisant!

Welcome to Hopkins, la plage et la mer, incroyablement tranquille en ce deuxièmre soir, tellement paisible. Les oiseaux, mes amis, maison typique, une fille en vacances!
Welcome to Hopkins, la plage et la mer, incroyablement tranquille en ce deuxièmre soir, tellement paisible. Les oiseaux, mes amis, maison typique, une fille en vacances!

Hier, je suis allée visiter une réserve naturelle ayant pour objectif la protection des jaguars. Avec quatre autres personnes de l’auberge, on a pris un taxi conduit par un rasta man tout ce qui a de plus rasta! Il nous a raconté de merveilleuses histoires de bête! Celle d’un cochon sauvage qui a attaqué sa grand-mère dans son champ et là, je dois citer : « That pig attacked her and ate half of my gran’ma’s pussy, no joke man! » Et n’oubliez pas d’y mettre l’accent! L’autre histoire parle d’un combat avec un alligator pour sauver une fille qui se faisait attaquer par l’alligator qui courait debout sur ses pattes arrière.  Bien sûr, notre bon ami a gagné et tué la bête d’un coup de bâton! Bon, ses histoires étaient un peu grosses, mais elles étaient géniales à écouter!

La randonnée dans la réserve fût agréable, mais beaucoup trop chaude! Je ne suis pas fait pour les tropiques! Gagner en altitude sous le soleil et une chaleur ambiante très forte m’a laissé sans énergie. Heureusement que la vue au sommet était belle! Mes comparses ont attaqué un deuxième point de vue par la suite, mais la seule chose à laquelle je pouvais penser était de me rafraîchir. Alors je me suis enlignée sur la rivière et sous un ciel qui avait tourné au gris, je m’y suis trempée. Peu après ma sortie de l’eau, le ciel nuageux s’est transformé en une magnifique averse qui m’a trempé encore une fois, mais c’était rafraichissant et ça ajoutait à l’aventure. Au retour, notre ami rasta man nous a dit qu’il avait vu un jeune jaguar traversé le chemin alors qu’il quittait la réserve en avant-midi. Il était tellement excité et comme cette histoire est venue avant le cochon sauvage, la grand-mère et l’alligator, je l’ai cru, mais va savoir…

Une intrépide dompteuse de jaguar, la vue d'en haut, la rivière 10 minutes avant la pluie, un exemple de vie sauvage (Ça m'a trop fait rire, on roulait et soudain, j'aperçois du coin de l'oeil cet ours dans l,arbre, c'est trop drôle!)
Une intrépide dompteuse de jaguar, la vue d’en haut, la rivière 10 minutes avant la pluie, un exemple de vie sauvage (Ça m’a trop fait rire, on roulait et soudain, j’aperçois du coin de l’oeil cet ours dans l,arbre, c’est trop drôle!)

Et puis voilà, aujourd’hui, je devais partir, mais finalement, je me sentais un peu rushée et quand je suis arrivée à la mer, j’y suis restée plus longtemps que prévu et j’ai décidé de changer les plans. L’eau est chaude et l’air étant encore plus chaud, on est beaucoup mieux dans l’eau. Alors j’ai marché dans l’eau jusqu’à une extrémité de la plage en avant-midi et quasiment l’autre en après-midi. Bien sûr, le résultat est vicieux : mon corps est rouge et blanc! J’avais mis de la crème solaire, mais suis restée trop longtemps. Mon dos est rouge foncé. Tsé le maudit dos dur à crémer quand tu es seule! Bref, leçon apprise (sûrement durement alors que j’essaierai de dormir sur le dit-dos), à partir de maintenant, ce sera baignade en chandail ou je n’ose pas imaginer les souffrances si j’ajoute une autre couche de brûlé sur mon corps!

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s