Shame on us

C’est sans trop de surprise que j’ai découvert les photos de l’émeute d’hier à Vancouver. Avant même que la partie se termine, j’essayais d’expliquer à Ronald, qui ne connait rien au hockey et aux bonnes habitudes canadiennes, qu’il y avait de bonnes chances que tout çela tourne mal et qu’il y ait de la casse. Et bien sûr, il y en a eu.

C’est peut-être sans réelle surprise que j’ai vu les images, mais ça n’empêche pas que j’en suis particulièrement choquée comme la majorité d’entre vous. Je ne suis pas sûre de trouver les mots pour signifier ma consternation. Le pire, c’est de voir tous ces jeunes fiers de poser devant la caméra avec à l’arrière-plan une voiture en feu ou un édifice démoli. Et ce, portant « fièrement » leur chandail des Canucks. Quelle merveilleuse publicité pour leur équipe favorite! Ils considèrent que de démolir la propriété d’autrui est un acte plutôt cool et qu’il vaut clairement la peine d’immortaliser son joli minois devant cette destruction. Je me demande à quel point ils arrivent réellement à se faire croire qu’ils le font pour les Canucks. Tout le monde sait bien que c’est une bonne opportunité de foutre le bordel, un point c’est tout. Fuck the system!

Je n’ose même pas regarder sur Youtube. La seule idée de voir tous ces vidéos d’hystériques qui trouvent ça trippant de tout saccager m’écœure. Non seulement filment-ils l’événement, mais ils poussent encore plus loin en s’affichant fièrement sur un outil d’une portée immense tel Youtube. Parce que c’est le genre de chose que tu mets dans un curriculum vitae moderne. J’ai mis le feu à une voiture de police lorsque Vancouver a perdu la coupe de 2011. J’ai démoli une vitrine lors de l’émeute de la défaite des Canucks en 2011. J’étais là, j’étais là, trop cool! Quelle absolue et incroyable forme d’insouciance qui transpire de leurs actes et se réflètent dans leurs expressions victorieuses. Quelle abérance.

Pourquoi en est-il toujours ainsi? Pourquoi faut-il que cela finisse toujours de façon destructrice? Tout le monde sait bien que plusieurs des fauteurs de trouble, comme à l’habitude, n’avaient aucun intérêt dans le match de hockey qui se jouait, mais seulement dans les troubles qu’il serait possible de créer par après. Défaite ou victoire.

N’empêche, quelle image absolument dégradante cela laisse-t-il derrière.
Photos: Riots, fire, destruction after Vancouver's loss

Regarder ces images si vous ne les avez pas vues, elles sont particulièrement saisissantes.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s