Vacances

*** J’ai écrit ça mardi de Salento. je vous donnerai des nouvelles plus récentes prochainement. 

Après une vingtaine d’heures sur la route, nous sommes finalement arrivés à Salento dans la zone du café, la zona cafetera. Entouré de magnifiques montagnes couvertes d’une végétation bien dense, le village est charmant et bien coloré, avec plein de boutiques artisanales. Je me suis d’ailleurs plongée dans une discussion fort passionnante avec un artisan d’ici. Un homme d’une cinquantaine d’années qui fait des bijoux et dont la passion est de travailler le métal. Il va ouvrir un café dans la partie arrière de son atelier boutique et il en a fait le design. Il a une autre demeure dans un village nommé Buena Vista où il veut avoir sa ferme et être auto-suffisant. Avant de se lancer dans une carrière artisanale, il a suivi les traces de son père et travaillé pendant 2 ans comme banquier. Laissez-moi vous dire que ses parents l’ont bien mal pris quand il a abandonné une bonne profession pour se faire pousser les cheveux et vendre des bijoux dans la rue!

Enfin, c’est intéressant parce qu’il comprend mon cheminement ayant plus ou moins passer par là lui aussi. Ah! les plaisirs des rencontres inattendues!

Ainsi donc, nous avons passé trois jours à Covenas sur le bord de la mer. Première journée tranquille à marcher le long de la plage, mais je vous ai déjà parlé de cette journée. Dimanche, on est allé pour les iles San Bernardo. On est parti sous un ciel noir de nuages, on a pogné la flotte en chemin et j’ai commencé à douter que la journée serait bonne d’une quelconque façon. Mais la pluie a finalement cessé et on est allé visiter un espèce de petit zoo sur la première ile. Le plus chouette, c’était le couple de singes. Aussitôt que le groupe a repris son chemin, ils sont descendus de leur branche haut perché pour venir nous voir de plus près. Et bien qu’il y avait une clôture grillagée et un espace qui nous séparait d’eux, la femelle a tendu son bras vers Henry pour qu’il lui prenne la main. Et je lui ai pris la main moi aussi et j’ai caressé son bras pendant une bonne minute. C’était trop cool. Et étrange feeling que de serrer une main sensiblement la même que celle d’un humain sans pour autant avoir la même texture et le même nombre de doigts. Le pouce devait être plus isolé, mais je ne l’ai pas remarqué en tout cas.

Puis, on a fait un peu de snorkeling et on s’est baigné dans les eaux cristallines. C’était beau, mais bon, après San Blas au Panama, il en faut beaucoup pour faire mieux ou égal.

Et hier, on est allé jouer dans la boue. Une grosse marre de boue bien opaque. Par boue, entendez argile. C’était la deuxième fois que je faisais quelque chose du genre en Colombie, mais c’est toujours bien divertissant. 

Demain, on va sûrement aller marcher dans les montagnes avoisinantes. Je vous en reparlerai.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s