Comme une envie de devenir bouchère

Sauf peut-être le coq St-Hubert et le coq de Kellogs, je déteste les coqs, cet animal arrogant et embêtant (hum, c’est toutefois troublant que ce soit mon signe astrologique chinois…). Ce fichu oiseau ne sait pas voler, mais il se donne quand même des airs de supériorité. Ils s’imagine que ses cocoricos sont si merveilleux qu’ils sont appropriés à toute heure du jour, mais surtout de la nuit. Ils n’ont pas l’air au courant qu’un coq, ça chante au lever du jour pis c’est toute, bâtard!

Et je comprend d’ailleurs mieux le terme « combat de coqs » parce que non seulement il y a toujours un stupide volatile coquial (et tant pis si ce n’est pas français!) pour se mettre à hurler aux petites heures de la nuit, mais tous les autres aux alentours lui répondent. À savoir quel est le crétin qui va chanter le plus fort et faire chier le plus de gens.

Je me demande si les petites poulettes sont en pamoison devant l’organe vocal de Mr LaCrête ou si, comme moi, elles se disent que c’est fou ce que les mâles sont prêts à faire pour se donner de l’importance et pour épater le voisin. Et je me demande également si elles sont tentées de leur lancer des oeufs par la-dite crête, quitte à sacrifier un poussin.

En tout cas, personnellement, tout ça me donne des envies de devenir bouchère.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s