On s’appelle, on déjeune. Oui, oui, bientôt, on va pouvoir le faire!

Et bien voilà, j’ai finalement acheté mon billet de départ et ainsi posé une date finale à cette aventure colombienne. Je quitte donc le 8 juin à 23h00 pour vraisemblablement arriver à Montréal en après-midi le 9 juin. Et je compte bien tous vous voir! Faire le plein de toutes ces binettes que je ne vois pas assez souvent et qui pour l’instant, me manquent effroyablement!

Ici, en ce moment, la vie est étrange. J’ai mis mon vol le plus tard possible sans avoir à renouveler mon visa (et je triche d’un jour en fait, mais le billet était moins cher d’une cinquantaine de dollars pour le 8 juin) pour passer le plus de temps possible avec mon chum. Mais disons qu’on passe des drôles de moments. Je suis super émotive parce que vraiment dûe pour changer d’air et on a de la misère à se comprendre de ce temps-ci. On a des façons archi différentes de dealer avec les émotions et on ne se comprend pas très bien là-dedans. Et on est un peu dans un cul-de-sac. Je ne veux plus être ici, je ne suis plus heureuse ici, mais il ne peut pas sortir de son pays aussi aisément que nous le pouvons.

Parce qu’is sont Colombiens, ils sont condamnés à avoir la pire des réputations;  ils sont évidemment tous dans le traffic de la drogue et ainsi donc, ne sont acceptés dans aucun pays, même si c’est seulement pour voyager. C’est très frustrant.

Alors bref, on a entamé un dialogue cette semaine, mais je ne sais toujours pas ce qui va se passer. Et j’essaie de prendre les choses une journée à la fois parce qu’il y a des jours où j’ai l’impression que je vais devenir dingue tellement je m’ennuie, tellement je me sens prisonnière. Et bien sûr, comme à chaque fois que j’arrive en fin de parcours avec une destination, je recommence à me demander où je m’en vais avec tout ça. C’est quoi ma vie? Qu’est-ce que je veux? Quand est-ce que je vais me sentir heureuse? Alors oui, c’est la grosse remise en question encore une fois. Incroyable comme on y revient tout le temps!

J’ai décidé de retourner à Banff pour l’été pour faire des sous et parce que je me suis sentie active là-bas, plus que nulle part ailleurs. Mais encore là, la petite fille, elle va pas être réceptionniste toute sa vie avec son BAC et son diplôme de design, n’est-ce pas! Mais la petite fille, elle ne sait toujours pas ce qu’elle veut faire après. Peut-être retourner à l’école, mais elle n’est pas sûre. Peut-être travailler à l’étranger, mais elle n’est pas sûre.

Bref, bref, bref, des moments assez émotifs. Et je ne sais toujours pas où je m’en vais, mais je sais que j’ai pris la bonne décision en décidant de partir. Peut-être que je reviendrai en Colombie quand j’aurai décantée un peu, je ne sais pas, on verra.

D’ici là, gardez-vous des jours libres pour me voir en juin!

Je vous aime.

OH! Je viens de réaliser qu’il y a deux ans exactement aujourd’hui, je quittais le Québec pour l’Irlande et pour le début de mes aventures itinérantes. Deux ans seulement! Seigneur qu’il s’en ait passé des choses pendant cette période! Tellement de gens et de lieux. Pour sûr, je ne regrette pas ma décision. Mais ce n’est pas une vie facile à tous les jours pour autant. C’est beaucoup de gens spéciaux qu’on rencontre et qu’on laisse toujours derrière. C’est une vie de passage. Mais pour l’instant, c’est la mienne. Ce n’est pas une vie parfaite, mais au moins, je fais ma propre route.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s