La vie ici, autour de la station de bénévolat

Que bueno de pouvoir lire plus que un email en 40 minutes! Je vous jure, c’est tout ce que j’ai réussi à faire hier avec le service internet super hyper extra incroyablement  lent à Muisne, le village voisin de la station de bénévolat. Et puis bon, je n’ai même pas essayé de répondre, c’était peine perdue.

Bon allez, je vous en dit un peu sur mon entourage. Cette province, ou peu importe comment ça s’appelle, est pauvre. Plus pauvre que tout ce que j’ai vu en Colombie. Pas qu’il n’y a pas de telle pauvreté en Colombie, mais je n’ai pas visité ces endroits. Mais les gens ont quand même de la bouffe sur leur table et… des télévisions, bien sûr!

Vous vous rappellez l’histoire des 3 petits cochons. J’ai finalement compris la moral de l’histoire. C’est l’histoire des classes sociales. Quand tu as une maison de bambous, tu es au bas de l’échelle. Quand tu as une maison de bois, tu es correct. Quand tu as une maison en bloc de ciment, tu es au top de  la hiérarchie! Ici, les maisons de bambous ne sont pas rares. Celles en béton, davantage.

En fait, il y a 2 villages près de la Station. Bunche à une vingtaine de minutes de marche et Muisne à 10 minutes de voiture. Bunche est un village minuscule, mais il y a quand même pas mal de monde. Il faut dire qu’ils sont de 5 à 10 par maison. Les rues sont en sable. Certaines maisons sont sur pilotis parce qu’elles sont construites sur des terres bouetteuses et argileuses. En fait je crois qu’elles sont construites sur des terres de mangrove.  J’inclue la définition des mangroves de Wikipédia parce que je ne sais l’expliquer et c’est un des éléments importants à protéger ici.

La mangrove est un écosystème incluant un groupement de végétaux principalement ligneux spécifique, ne se développant que dans la zone de balancement des marées appelée estran des côtes basses des régions tropicales.
On trouve aussi des marais à mangroves à l’embouchure de certains fleuves.
Ces milieux particuliers procurent des ressources importantes (forestières et halieutiques) pour les populations vivant sur ces côtes. Les mangroves sont les écosystèmes les plus productifs en biomasse de notre planète. Les espèces ligneuses les plus notables sont les palétuviers avec leurs pneumatophores et leurs racines-échasses.

La dégradation rapide de certaines mangroves, dans le monde entier, est devenue préoccupante parce qu’elles constituent des stabilisateurs efficaces pour certaines zones côtières fragiles qui sont maintenant menacées, et parce qu’elles contribuent à la résilience écologique des écosystèmes après les cyclones et tsunamis et face aux effets du dérèglement climatique, incluant la montée des océans.

Il n’y a pas de travail à Bunche. Ça a été prospère un certain temps grâce à la culture de crevettes, mais ça a crashé quand une maladie a tué les crevettes en grand nombre. A Bunche, les femmes lavent leur linge à la main et joue au Bingo. C’est le sport féminin national par ici. Et puis, elles sont mères bien jeunes. De un, la contraception… on y pense à peine. De 2, un bébé, ça met de la vie dans leur univers. Les hommes… certains travaillent à leur terre ou à la ferme ou encore pêchent, mais beaucoup semblent glandés dans le village et s’abrutir. Cette région n’a pas bonne réputation. On dit que les gens sont paresseux et voleurs. Ce n’est définitivement pas complètement faux.

Les déchets pullulent dans les alentours. C’est sale, brun et terne. Par contre, c’est vivant. Les gens vont bon train et ne sont pas malheureux ou misérables. Mais les gens ont peu d’éducation et leurs horizons ne sont pas très élargis. Certains sont intéressés à améliorer le sort de leur village, d’autres en ont après l’argent facile et c’est à peu près tout.  748 750

Muisne est plus grand. C’est sur une ile. La traversée est fort rapide. 2 minutes de bateau, pas beaucoup plus. L’artère principale est fort vivante, mais tellement décrépie. Les édifices sont dans un état misérable. Il y a beaucoup plu au début de la semaine passée et les rues étaient inondées. Pour bien faire, beaucoup de maisons ont été construites dans les mangroves. C’est tellement malsain. C’est brun, sale et tellement propice aux maladies, il me semble. Et au-dessus de cette gadoue bien brune, des lignes de couleurs. Des tonnes de vêtements suspendus un peu partout pour sécher au soleil. De la couleur dans la laideur. Et des papillons. Plein de papillons qui sillonnent le ciel et les rues.  Et une plage immense bordé de palmiers. C’est étrange tout ça. Ça me laisse un sentiment mitigé. Mais je ne peux pas dire que j’aime l’endroit où les gens. Je ne serai pas triste de partir.624

616

605

Bon, l’aventure comme telle. Décevante. Je n’ai vraiment pas l’impression d’avoir fait grand chose. Je n »ai pas non plus le sentiment d’avoir beaucoup appris. Moi qui espérais naïvement que cette expérience me permettrait d’apprendre et de découvrir si le sujet m’intéressait suffisamment pour en faire un quelconque plan de carrière. Oui, bon, c’était un peu naïf et pas très précis comme plan, mais j’espérais tellement me trouver une vocation à travers cette expérience. Faut croire que je vais devoir continuer à chercher.

Le meilleur de l’aventure fût probablement la plage. La plage qui reçoit avec chaque marée haute, un lot impressionnant de déchets et de troncs d’arbres et autres morceaux de bois. Je me suis lancée dans un projet artistique photographique avec ces déchets. J’en ai créé des personnages que j’ai ensuite photographiés dans l’idée d’en faire une expo photo. Ça m’a occupé et je suis assez contente du résultat. On verra bien si ça va aboutir sur des murs quelconques. J’espère que oui.555 632 RécuPlage copy

Voilà, c’est à peu près ça. Il me reste 2 jours de travail, 2 dodos et je prend le bus de nuit pour Quito, la capitale et ensuite l’autre bus pour la ville frontalière et je devrais être de retour en Colombie mercredi. La fin de semaine prochaine, je devrais arrivée à San Gil. Retrouver mon Colombien. J’ai hâte.

Bon, allez, je vous récrirai en sol colombien dans quelques jours.

Hasta luego

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s