De la dernière capitale de l’hémisphère Nord à la première de l’hémisphère Sud

Bueno, une semaine à vous conter. Je sais, ce serait moins long si j’écrivais plus souvent. Je sais.

Après Bogotà, je suis allée à San Agustin. Là-bas, il y a tout plein de statuettes d’à peu près 4 à 6 pieds de haut, qui ont été sculptées dans le roc il y a 13 000 ans. Ce sont des monuments funéraires, mais personne ne connait bien la vérité derrière tout ça. Donc, j’ai fait un tour de cheval pour aller voir certaines de ces sculptures. Mon cheval allait vite comme l’éclair, je vous jure. Il était un petit Speedy Gonzalez. Ça allait, mais à un moment donné, mes jambes étaient plus fatiguées et je me sentais plus nerveuse. J’ai changé de cheval avec mon guide puisque le sien était plus slow, mais mauvaise idée! Il écoutait certes davantage et courait moins, mais seigneur, je me suis fait mal aux genoux, au dos, à la main, au cul, tellement il avait un galop rude. Je me suis tout éraflée le dos avec mon sac à dos à cause du mouvement de up and down and up and down. J’ai un beau rond galeux, dans mon dos qui me fait encore un peu mal.444 454

Le lendemain, journée dans le bus. 3 bus à prendre. De 8h30 à 22h00 à peu près. Mais la route était spectaculaire. Il y a une partie qui traverse une cordilière. La route est à même la falaise. Tu rates le tournant et il n’y a rien pour t’empêcher de faire une chute de quelques 100 mètres sur certaines sections. Incroyablement impressionnant, mais aussi un peu stressant. Et partout, une végétation bien dense et des nuages, parce qu’on est tellement haut qu’on traverse les nuages.468

Puis, je suis arrivée à Pasto en soirée. Je me suis levée tôt le lendemain pour aller faire une randonnée à un volcan et un lac aux eaux vertes, turquoises. Il ne faisait pas beau, mais c’était ma seule journée. Un autre 2 heures de mini bus dans des paysages de terres agricoles et de montagnes. Arrivée au village,  comme je ne voulais pas payer le tarif de taxi « porte à porte » de 20$, qui est beaucoup pour la Colombie, j’ai pris un bus pour 75c, mais j’ai dû marcher une bonne heure, si ce n’est pas plus, avant de seulement arriver au début de la marche officielle de 2 heures pour le lac. Il mouillait et j’avais beau avoir mon poncho pour la pluie, j’avais oublié mes pantalons de pluie. Bref, j’ai fini par m’écoeurer d’avoir froid, d’être mouillée et de ne pas voir à plus de 20 mètres devant parce qu’il y a trop de nuages. J’ai fait demi-tour sans rien voir. Vive les aventures ratées!

Hier, j’ai fait mon chemin vers la frontière et traversé en Equateur. La mitad del mudo. La moitié du monde. Me voilà dans l’autre hémisphère. J’ai visité un peu aujourd’hui la capitale, Quito. C’est bien. C’est plus riche que je pensais. Je croyais que ce serait comme le Pérou ou la Bolivie, mais c’est plus riche. Pas RICHE, mais plus riche. Et il y a clairement une certaine influence américaine. Il faut dire qu’ici, c’est le dollar américain qu’ils utilisent.

Je suis allée rencontrer les gens de la Fondation avec laquelle je vais faire le bénévolat. Enfin, juste les filles du bureau, pour la paperasse. Plus ou moins impressionnée. Me semble qu’il y avait une couple d’affaires qu’elles auraient dû savoir. Des détails. Ils suggèrent de se procurer certains items à un magasin de trucs de camping. Je demande comment s’y rendre à partir de leur bureau. Hum… le taxi. Euh, c’est parce que c’est cher le taxi! Il me semble que vous devriez être en mesure de savoir quel bus prendre pour s’y rendre si vous envoyez le monde là-bas! Anyway! Je pars demain à 6h45 pour un autre 8h de bus. J’espère que le directeur de projet connait son affaire, lui!

Sinon, ça va. A parler franchement, je n’ai pas tant la tête à visiter. C’est bien beau de voir des beaux paysages et une belle ville, mais je n’ai personne avec qui le partager. Ok, ok, oui, ce serait beaucoup plus l’fun si je pouvais découvrir le tout avec mon Colombien. Oui, je m’ennuie. Mais on va se retrouver bientôt. Et je suis ici pour le bénévolat, pour apprendre des choses. Je pense que je vais trouver ça plus intéressant quand je vais être dans l’action. C’est plus ça qui m’intéresse pour l’instant que de visiter.

J’aurais une bonne raison de ne pas vous écrire souvent. Il n’y a pas internet au campement. Il y a internet au village voisin, mais je ne pourrai pas écrire souvent… même si je voulais. Je vais rester 2 semaines finalement. J’ai décidé que c’était assez de sous… Bon, ok, plus longtemps que ça loin de mon Colombien me semblait crissement long. Ce sera quand même à peu près un mois en dehors de San Gil. Et je me garderai peut-être un peu de temps pour visiter d’autres parties du pays avant de retourner.

Bon, j’ai faim, je dois aller acheter quelques trucs pour le voyage demain, faire mon sac et me coucher tôt pour mieux me lever à 5h00 demain matin!

J’espère vous réécrire vraiment enthousiasmée de mon expérience!

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s