Retour des crises existentielles

Ma foi, 29 ans ne doit pas me réussir très bien. J’ai une crise existentielle ce matin. En rien relié à mon âge.

J’ai toujours eu plus de difficulté avec les matins. Et là, ça fait longtemps que je ne me suis pas réveillée sans rien à faire de la matinée. D’habitude je vais à mon cours de céramique.

Et puis bon, bien que je vais renouveler mon visa pour un autre mois, je sais que je vais devoir partir bientôt. C’est beau tout ça, mais une fille doit gagner des sous. C’est difficile de s’installer à quelque part, d’avoir un semblant de vie, de ne pas être trop certaine de qu’est-ce qu’on veut faire de ce semblant de vie, c’est à dire, nous plait-il ou ne nous plait-il pas, ce semblant de vie? Et que va-t-on faire après? Et que voulons-nous si ce semblant de vie n’est pas tout à fait ce qu’on cherche? Et bla-bla-bla…

Vous voyez, c’est exactement pour ça qu’en général, j’essaie de ne pas penser plus loin que quelques jours à la fois. Mais des fois, on n’a pas le choix…

Bref, aujourd’hui, ça me ronge par en-dedans. Tellement désagréable.

Faudrait bien que je vous parle de mon sjour à Villa de Leyva avec Henry, ou de mon anniversaire, mais là, ça ne me tente pas. Une prochaine fois.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s