Mon Nouvel An colombien

Comme au Québec, on mange. Mais ici, dans la famille de Mauricio, on mange seulement un plat, mais plus de portions. Ça s’appelle ajiaco de pollo. C’est une soupe de poulet et patates. Plein de patates. On était 4-5 à éplucher des patates pour presqu’une heure! Donc, j’ai aidé un peu à la préparation en épluchant des patates, mais on ne me laisse pas aider beaucoup à cause de mon statut de visite étrangère.

Dans l’après-midi, rien de très spécial. Tout le monde se rassemble à plus ou moins 22h00, on mange l’ajiaco et s’entasse dans la petite salle à manger. Puis, je me suis retrouvée devant l’ordi à faire écouter de la musique traditionnelle de chez nous à la moitié de la famille. Là où ça se complique, c’est quand ils me demandent de leur expliquer les paroles… euh, avez-vous déjà essayé d’expliquer les paroles de Ziguedon Zinzon de la Bottine Souriante.  » Son p’tit porte-clés tout rouillé, tout rouillé »  » Fille en haut, fille en bas, fille-fille en haut ». Bref, je n’ai pas pu. Je ne saurais même pas expliquer à un Français de France ce que ça veut dire alors en espagnol!!!  Je leur ai montré des vidéos de set carré. C’était bien drôle, tout le monde était fort intéressé d’en savoir plus sur les traditions et la nourriture de chez nous pour les fêtes.

A minuit, comme chez nous, on échange embrassades et souhaits. Puis, on monte sur le toit pour voir les feux d’artifice qui explosent partout dans la ville. Quand je dis partout, je dis partout. Tout le monde achète et fait exploser ses pêtards. Puis, il y a aussi les bénédictions de Nouvel An. Et on mange du dessert et boit un peu. Vers 2h00, tout le monde est parti.

C’était bien, tout le monde était fort aimable et intéressé à en savoir plus sur moi et mon pays.

Ce soir, c’est fête encore. Une nièce de Mauricio a 15 ans aujourd’hui et c’est son passage au statut de femme et c’est une méga fiesta, avec la famille élargie et les amis de tout le monde. Ils ont loué une salle et un oncle qui avait un club avant prête le système complet de sons, lumière, boucane et tout le batatra. Bref, salsa toda la noche hasta 4 horas de la mañana! Salsa, salsa, salsa!

Enfin, je suis attendue pour le diner… je vous laisse. Vous en direz plus la prochaine fois sur la méga rumba de ce soir

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. allolaterreicilalune dit :

    J’ai enfin réussi à lire tes aventures. Bon j’ai lu en diagonale pour aujourd’hui, mais je reprendrai mon grand retard ce weekend avec mon café du samedi matin.
    Je t’embrasse fort mon amie.
    J’ai été bien heureuse de te parler.

  2. allolaterreicilalune dit :

    Samedi matin 9h.
    Voilà, mon café est presque fini et je termine du même coup la lecture de tes aventures.
    Je t’embrasse mon amie.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s