Petites brèves

J’ai des piqures partout. Je regrade mes jambes et j’ai l’impression d’avoir la varicelle. Il y en a de tous les formats. Et j’en ai même une sur la paupière gauche qui me défigure légèrement. La joie!

Je cherche qu’est-ce que je pourrais vous dire des Ticos et Ticas (les Costa-Ricains). C´est dur parce que le contact est un peu biaisé en tant que touriste. Ils sont gentils, pas trop achalants comparé au Pérou. Les femmes tendent à aimer le linge moulant… pas toujours une bonn idée.  Les hommes, bah, comme tout ceux d’Amérique latine sont un peu machos et flirteurs. Mais bon, je ne saurais trop quoi vous dire outre que j’aurais certes aimé avoir la chance de mieux les connaitre.

Ça a beau être une destination verte, il y a beaucoup d’endroit ou malheureusement, il y a des déchets partout. Et il y une classe moyenne, mais il y a aussi des gens qui vivent dans des cabanes fort douteuses.  La pauvreté est présente bien que moins pire que d’autres pays.

Il faut s’habituer à partager son chez soi avec des bébittes. Fourmis, araignées, coquerelles, même. J’avais tellement peur de trouver des fourmis ou autres dans mon lit!

La frontière Costa Rica/Panama, c’est un pont douteux à traverser. D’un côté, le CR. De l’autre, le Panama. Moi qui adore les ponts! Surtout quand on peut voir en-dessous, parce qu’il y a des trous entre les planches de bois. Anyway, les gros camions le traverse alors mon petit poids n’était pas prêt de faire casser la baraque.

A prime à bord, le Panama n’est pas si différent. Les routes sont pas mal belles jusqu’à maintenant. De quoi rendre nos gouvernements jaloux! Ici, à Bocas del Toro, c’est plus gros que la plus part des agglomérations que j’ai fait au CR. C’est sympa.

Encore là, il y a des maisons qui sont pas grand chose de plus que 4 murs autour d’un petit espace. Bon, le climat permet les courants d’air, mais ouf… on vit dans le luxe!

Pour une raison ou une autre, on est plus connu que je l’aurais cru par ici. Québec! Ça sonne souvent une cloche. Et ils ont l’air de bien nous aimer. Ben coudonc, tant mieux!

Demain, Panama City pour quelques jours. puis on se trouve un voilier qui va nous amener jusqu’à cartagena en Coombie en passant par San blas Islands et autres iles, plages et eaux qui sont sensés être d’une beauté divine. Ne reste qu’à espèrer un bon climat parce que je ne suis pas sûre de vouloir faire une traverse de 4-5 jours sur une mer houleuse, pluvieuse, tempêteuse.

Hasta luego!

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s