Les meilleures aventures ne se passent pas toujours comme prévues

J’aurais également pu appeler ce texte : Enfin au sec!

Je reviens de mon expédition de rafting. On a quitté Manuel Antonio jeudi après-midi sous un soleil puissant et une chaleur, ma foi, fort présente! On est arrivé 4 heures plus tard sous la pluie à San Jose. Notre transport nous a pris vendredi matin vers 6.30h pour se rendre au point de départ du rafting. A peu près 2h de route. Comme on a été retardé sur la route par du trafic, on est arrivé en retard et on s’est fait rushé pas mal pour prendre le bus suivant qui nous amenait de la base principal vers le point de départ de l’excursion sur la rivière. On s’est séparé là, Ryan et moi allant pour l’expédition de 2 jours et Dan et Laura seulement pour la journée.

On est finalement arrivé à la rivière. Un couple super sympa d’Américains qui célebraient leur premier anniversaire de mariage, Ryan, moi et 3 guides: Abel qui était notre guide sur le raft, Leo qui était le sauveur en kayak et Kenneth, le chef d’expédition sur le deuxième raft avec la bouffe et les vivres.

La première journée, c’est seulement une heure sur la rivière. Mais il faut dire que comme le niveau de la rivière était très élevé, ça allait plus vite. C’était des rapides classe 2 et 3. Pour être franche, vers la fin, je commençais enfin à me sentir un peu plus à l’aise, les pieds bien accrochés au bateau et réalisant que j’étais assez solide et groundée pour ne pas sacrer le camp à l’eau à la moindre vague.

On est donc arrivé au lodge. Un endroit simpliste et tout à fait charmant. C’est en montagne, avec vue sur la rivière et il y a des huttes un peu partout, tout en moustiquaire, avec vue sur tout ce qui est autour. Une hutte principale couverte, mais complètement ouverte qui sert de cuisine, salle à manger et salle de séjour, une cabane pour les toilettes et douches. Pas d’électricité. Merveilleux!

Il pleuvait déjà un peu pendant le rafting, mais ça n’a plus arrêté à partir du moment où on est arrivé au lodge. J’ai mis du linge sec, j’ai mangé un bon repas de tortillas préparé par les guides (ils ont tout pour eux: guide de raft et kayaker(donc musclés juste ce qu´il faut!) et cuisiners en plus!!! Sans compter le teint foncé, les yeux et cheveux foncés!) et je suis allée lire mon tome 3 de Twilight dans le hamac.

Puis, j’ai commencé à jaser avec deux des guides, Abel et Leo. C’est cool parce que je pouvais pratiquer mon espagnol en même temps. Abel parle assez bien anglais, mais Leo est encore à ses débuts.  Ils nous avaient parlé d’une chute qu’on pourrait aller voir à partir du site de campement, mais ils ne semblaient plus trop chaud à l’idée parce qu’ils disaient que le niveau du ruisseau était très élevé. Finalement, comme ça avait vraiment l’air de me tenter et que je me foutais bien d’être mouillée quand j’avais la chance de partir à l’aventure, Leo a fini par dire qu’il m’emmenerait. Ça tombe bien, il est pas mal mignon Leo… vraiment mignon en fait. Mais bon, ça ne s’est pas averé être une date.  On est parti avec les 3 autres aussi. Zut…

C’était vraiment cool, j’ai vraiment trippé! On suivait le ruisseau pour remonter jusqu’à la chute. On avait de l’eau parfois jusque sous les bras, on marchait sur les roches, entouré d’une végétation luxuriante. Et à la fin, la chute. Il y a un bassin d’eau dans lequel on peut se baigner, ce que j’ai bien sûr fait. Puis Leo me dit qu’on peut sauter de la chute. Alors, bon, je le suis!!! J’étais plutôt fière de moi parce qu’habituellement, je suis un peu moumoune et j’aurais vraiment été stressée d’escalader les rochers juste à côté de la chute, pour ne pas dire dedans. Bref, c’est mouillé et glissant et aussi bien être prudent. Ben j’ai fait ça comme une vraie pro et j’ai sauté!!!

Puis on est retourné au lodge après une petite promenade d’extra, sous la pluie. Mais bon, quand tu es mouillé, tu es mouillé!!! Alors bon, ça ne change plus grand chose. En retournant au lodge, j’ai joué aux cartes et à jenga avec Ryan, on a eu un délicieux souper et je suis rester à jaser avec les guides quand les autres sont allés se coucher(je mentionne qu´il n´était toujours pas 21h00). Bon, çaurait été sympa parce que j’aimais vraiment bien Leo et c’est vraiment plaisant de jaser avec des gens qui viennent d’une tout autre culture. Cependant, Abel avait beaucoup trop bu pis il me trouvait ben, ben nice et beautiful et il était juste un peu insistant. Quand même pas déplacé et de toute façon, je suis capable de prendre ma place, mais à un moment donné, c’était un peu désagréable. Et je voyais bien que Leo n’était pas particulièrement content de l’attitude d’Abel. Il a même pris la peinde de me dire que j’avais le droit de le frapper si je voulais.

Je ne l’ai pas frappé, mais je suis allée me coucher. J’ai bien dormi, avec la pluie toute la nuit et pas tout à fait assez de couvertures, mais bon, j’ai moyenné pour ne pas avoir (trop)froid.

Leo est venu nous chercher Ryan et moi pour le déjeuner et en a profité pour s’excuser pour la conduite d’Abel. Charmant, n’est-ce pas! Surtout quand ce nést pas lui qui a été déplacé. On est resté en stand by un bon bout de temps à cause de la pluie qui ne cessait pas et du niveau de la rivière qui était très élevé, trop élevé en fait et qui rendait l´expédition périlleuse. Pas grave, j’en ai profité pour jaser avec Leo! J’ai pratiqué mon espagnol, il a pratiqué son anglais.

Finalement, à la dernière minute, ils ont été obligés d’annuler le rafting. On a dû prendre nos cliques et nos claques pour une heure de marche sous la pluie, de faible à forte. Mais bon, un peu plus, un peu moins…

Abel est venu avec nous, mais pas les 2 autres. Abel s´est excusé. Il ne se rappelait de rien, mais Leo lui a fait savoir le matin qu’il avait été un tantinet déplacé. Il se sentait super mal. Mais bon, je lui ai fait comprendre qu’il n’avait tout de même pas dépasé les limites et que ce n’était pas la fin du monde.

On a pris le bus, mouillés. On a mangé. Au sec! Yé! Et je suis partie de mon côté, Ryan du sien. On devrait se revoir tous les 4 une dernière fois sur la Carrabean Coast.

J’ai même pas pu dire au revoir à Leo…

… mais j’ai donné un petit mot à Abel pour lui!!!

Ben quoi, faut bien garder ses contacts!!!

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s